Combien ça coûte, une boutique en ligne?
22 mai 2019
Par
David Paradis
Pas l'temps de lire l'article? Écoutez-le!
Propulsé par

Ceux qui ont l’habitude de travailler avec moi savent que je suis un fervent partisan de la réponse “ça dépend”. Hélas, la question qui vous amène sur cet article de blogue ne fera pas exception, puisque plusieurs facteurs peuvent avoir un impact sur le coût d’un site e-commerce. Je propose que nous explorions ces facteurs plus en détail au cours de ce texte.


Votre niveau d’aisance avec le Web

La première question que je pose à mes clients qui veulent démarrer une boutique en ligne est au sujet de leur capacité à s’occuper eux-mêmes de certaines tâches liées à celle-ci.


Ce qui rend complexe et longue la mise en place de ce genre de projet est qu’il y a plusieurs volets qui doivent être pris en compte :

Design de la boutique, ajout des produits dans le catalogue, prise de photo de produits, configuration des méthodes de paiement, configuration des méthodes de livraison, configuration des outils de suivi et d’automatisation, rédaction des courriels de suivi, et ainsi de suite. Sans parler de ce qui a trait à la logistique derrière le fait de vendre en ligne : packaging, manutention, entreposage, points de chute, promotion, retours et remboursements, etc. Et je ne vous parle pas de l’optimisation du référencement pour les moteurs de recherche!


Plus vous pourrez assumer vous-même des tâches de cette liste, plus vous économiserez sur les services de l’agence Web qui vous accompagne.


Ce que vous avez à vendre

Ce que vous souhaitez vendre sur votre boutique en ligne aura un impact direct sur les frais associés à la réalisation de votre site e-commerce. D’abord, la variété des produits disponibles aura un impact majeur. Intégrer 1000 produits dans un catalogue demandera plus de travail que si vous avez une offre de 5 produits différents. Ça parait logique! Lorsque votre boutique contient beaucoup de produits différents, il faut prévoir plus de temps et d’efforts au niveau du SEO, plus de temps pour le design des pages produits pour les adapter à chaque item, plus de temps pour prendre et retoucher les photos, et une gestion plus complexe de la livraison.


Par ailleurs, si vous avez un nombre moins élevé de produits, mais que ceux-ci sont personnalisables, cela peut ajouter une complexité considérable dont il faudra tenir compte à l’analyse. Par exemple, notre client store-en-ligne.ca vend des stores et des toiles et son catalogue ne contient que 5 produits. Par contre, chaque produit est conçu sur mesure pour le client, qui choisit le matériau, la couleur, la position des contrôles, la largeur et la longueur, etc. Les possibilités sont infinies! Et bien que le processus d’achat est simple pour l’utilisateur, je vous laisse imaginer la complexité du système derrière.


Vos objectifs de vente

Une boutique en ligne ira là où vous voudrez bien l'amener. En effet, certains veulent vendre en ligne pour pouvoir rentabiliser leur passion. Prenez l'exemple de notre collègue Geneviève avec sa boutique Zourlidou. Elle n'a aucunement l'ambition de devenir la plus grande manufacturière de doudous pour enfants, et ses efforts de publicités, de revente et d'optimisation sont limités.


Par contre, un client comme arbresenligne.com, une pépinière dont la vente de plants directement en ligne est au coeur de son activité, ou encore store-en-ligne qui ne fait QUE des ventes en ligne, devront investir beaucoup plus d'efforts pour rentabiliser l'opération. Les boutiques en ligne qui génèrent des revenus importants sont positionnées dans les moteurs de recherche, sollicitent leurs clients par des campagnes d'email, mettent en place des systèmes pour maximiser le panier total de leurs clients, font du remarketing sur différentes plateformes, relancent les paniers abandonnés, et ainsi de suite. Tous ces efforts nécessitent le développement ou la configuration d'outils, de la conception graphique, de la rédaction, du budget publicitaire, etc. Vous aurez compris qu'à chaque élément que j’énumère, un chiffre suivi d'un signe de piastre s'ajoute dans la colonne des coûts!


En combien de langues?

Offrir vos produits en deux langues sur une boutique en ligne bilingue plutôt qu’unilingue, c'est un autre point majeur à considérer. Sans dire que c'est le double du prix, on peut s'entendre qu'il y a un bon facteur multiplicatif à ajouter. De combien? Encore là, ça dépend de la complexité de vos produits et de leur nombre.


Quelle plateforme sera utilisée?

Des plateformes e-commerce, il y en a une pléthore! Juste ici, chez Eckinox, nous avons l'habitude de travailler avec Woocommerce pour Wordpress, Shopify, Webflow Ecommerce et Zenith, notre CMS maison. Le choix d'une ou l'autre dépendra de vos préférences, de votre habileté en tant que webmestre, de la plateforme sur laquelle votre site actuel (s'il y a lieu) est déjà monté et de votre besoin de personnalisation et de configuration. Règle générale, un Shopify demandera moins de temps à mettre sur pied qu'un Woocommerce. Mais il ne faudra pas s'attendre au même niveau de personnalisation, et vous devrez décaisser un peu plus sur une base mensuelle. Chaque plateforme a ses forces, il s'agit de voir laquelle est la mieux adaptée à vous.


Frais associés

Parlant de frais mensuels, il ne faudra pas oublier les frais fixes qui viennent avec n'importe quel site Web. Même s'ils n'ont rien à voir avec les frais d'une boutique en briques et mortier, ils sont à prendre en compte :

  • Hébergement du site;
  • Nom de domaine;
  • Licences de la plateforme et des extensions;
  • Frais de transaction;
  • Frais de livraison.


Donc, ça dépend…

Et oui, on y revient. Les coûts d’une boutique en ligne dépendent de tous ces facteurs et de probablement plusieurs autres qui n’ont pas été soulevés dans cet article.  Dans tous les cas, investir dans une boutique en ligne et vous faire accompagner par des spécialistes dans votre démarche a de fortes chances d’être rentable. Les Québécois ont dépensé 9,1 milliards en ligne en 2017 selon le CEFRIO, en croissance de 38% par rapport à 2015. Il y a là une tendance à ne pas négliger!


Pas l'temps de lire l'article? Écoutez-le!
Propulsé par
Par
David Paradis

Voici un autre article qui pourrait vous intéresser...

Vous aimeriez savoir quel contenu attire les visiteurs sur votre site? Voici comment.

David Paradis
1 février 2019
Dans cet article, David vous aide à vérifier quels mots clés génèrent le plus de trafic vers votre site sur Google, et vous guide vers plusieurs autres informations essentielles afin de faire le suivi du référencement organique de votre site web.
Lire la suite
Retour vers les articles de blogue