Quelques astuces faciles pour améliorer vos skills en photos, partie 3 : l’expression
16 novembre 2018
Par
Émilie Gaudreault
Pas l'temps de lire l'article? Écoute-le!
Propulsé par
Cet article fait partie d’une série de trucs et conseils sur la photographie. Vous pouvez accéder à l’article précédent en cliquant sur le lien suivant: Quelques astuces faciles pour améliorer vos skills en photos, partie 2 : la lumière.

Dans cette troisième partie, je vous parle de l’importance des expressions lors de la prise de portraits. Je pense qu’une photo sert d’abord à communiquer un message. C’est surtout vrai si ces images sont utilisées pour des campagnes publicitaires. Par exemple, si on fait une campagne de sensibilisation sur l’importance de bien prendre soin de son chien saucisse, l’expression qu’on voudra lire sur le visage du propriétaire ce ne sera pas de la colère, mais de la compassion, un sentiment de sécurité, etc.


Un chien saucisse content


La majorité des gens n’apprécie pas de se faire prendre en photo. Je ne compte plus le nombre de personnes qui entrent en séance avec un sentiment d’inconfort. Il y a énormément de raisons de ne pas se sentir à l’aise devant une grosse lentille qui nous fixe:  une mauvaise expérience vécue par le passé, un manque de confiance ou tout simplement de la gêne. Il est donc important de bien comprendre les personnes qui se trouvent devant nous et de nous assurer qu’elles soient à l’aise.

Est-ce que c’est pour votre belle-mère ces photos-là?

Il faut aussi prendre en considération l’objectif de la prise de photos.. Est-ce qu’elles seront utilisées à des fins personnelles ou professionnelles? Est-ce que le client veut une ambiance sérieuse, décontractée, ou dramatique? Il est primordial de bien cibler le but derrière notre portrait, car il y a une grande différence entre un portrait corporatif et un portrait artistique.

Pour bien contrôler l’expression de notre modèle il faut d’abord créer un sentiment de confiance, parce qu’il n’y a rien de pire qu’un gros plan de visage mal à l’aise lorsqu’on ne visait pas du tout cette expression!

Malaise...


Une bonne manière de mettre le sujet à l’aise est de le guider dans ses mouvements. On a tous déjà eu le symptôme des bras en trop* lors d’une photo, alors c’est toujours agréable d’avoir quelqu’un qui nous guide avec notre malaise.

*le syndrome des bras en trop : Quand nos membres semblent ne pas nous appartenir et qu’on ne sait plus trop où et comment les placer dans l’espace.


Personne ne veut voir vos narines...

L’angle de prise de vue est une autre variable à prendre en compte (de grâce, évitez les gros plans de narine en plongée!).


Un gros plan de narine en plongée


C’est en combinant ces éléments clés qu’on arrive à capturer exactement ce qu’on avait en tête : c’est pourquoi avoir un plan de match avant la séance est primordial. Réfléchissez d’avance à vos poses, à l’éclairage, aux éléments qui pourraient vous mettre des bâtons dans les roues. Le résultat sera plus contrôlé et la séance sera plus agréable si vous êtes préparés d’avance!

C’est le temps de vous bomber le chest et d’être confiant

Je pourrais m’arrêter là, mais je ferais fie d’un élément encore plus important : soyez à l’aise et faites-vous confiance. Il est impossible de se sentir à l’aise lorsque la personne en charge démontre un comportement nerveux et qu’il n’assume pas ses conseils. Parce qu’au final, la règle numéro 1, c’est d’avoir du plaisir.

Sur ce, bonne chance dans vos séances et écrivez-nous à chiensaucisse@eckinox.ca pour toutes demandes!

Pas l'temps de lire l'article? Écoute-le!
Propulsé par
Par
Émilie Gaudreault

Voici un autre article qui pourrait vous intéresser...

Quelques astuces faciles pour améliorer vos skills en photo, partie 2 : la lumière

Émilie Gaudreault
17 avril 2018
Dans cette deuxième partie, je vous parle de la lumière. Parce que sans lumière, y’en n’a pas de photo. Les capteurs des appareils y sont sensibles, c’est pour ça que les photos de chiens saucisses que tu prends dehors sont toujours plus belles que celles que tu prends à l’intérieur le soir...
Lire la suite
Retour vers les articles de blogue